atlantica EDITIONS





Prix: 10.00 €

Format: 15 x 21 cm - 320 pages
Parution : 19/01/2006

ISBN: 2843949068

envoyer l'information à un ami

Sur les chemins de Compostelle

Description

Ce livre fait rêver. Il ramène son lecteur à la fin du XIXè siècle qui vient de découvrir Compostelle, le tombeau de saint Jacques et les chemins qui y conduisent. Ces chemins, l’auteur les a parcouru dans l’Aquitaine où il exerce son sacerdoce. Est-il lui même allé à Compostelle ? Il ne le dit pas mais son récit est celui d’un pélerin, fût-il en «wagon capitonné». Il a connu à Moisac un de ces pélerins de Compostelle dont le chapeau est encoquillé, la cape et le bourdon promenaient dans les processions des parfums de piété, d’aventure, de dangers surmontés et de dévotions. Il s’attache à faire revivre ces témoins d’un autre âge. Il décrit les itinéraires, les lieux, les coutumes : il s’émerveille et nous fait partager sonenthousiasme.
Paru pour lapremière fois en 1898 et réédité à l’occasion de l’année jubilaire 1909, cet ouvrage conserve ungrand intérêt : les éditeurs appelent néanmoins l’attention sur la nécessité de ne pas prendre au pied de la lettre toutes les informations historiques qu’il contient.


Fondation David Parou Saint-Jacques

Camille Daux

Camille Daux est né le 17 avril 1844 à Montauban. Il choisit la carrière ecclésiastique et est ordonné prêtre le 21 décembre 1867 à Toulouse. Il revient dans son département du Tarn-et-Garonne qu'il ne quittera plus, sinon en pensée et, peut-être à l'occasion de quelques voyages d'étude. Il est d'abord vicaire à Beaumont, jusqu'au 1er juillet 1872, puis curé à Reyniès jusqu'au 14 octobre 1876, date à laquelle il entre chez les missionnaires diocésains de Saint-Théodard. À l'heure de la retraite, il se retire à l'abbaye de Septfonds où il meurt le 17 novembre 1917. De 1868 jusqu'à sa mort, il s'est consacré aux études historiques, commençant par publier en fascicules « L'histoire de l'église de Montauban » (qui sera reprise en 2 volumes en 1881-1882). Toute sa vie, il travaille sur les calendriers liturgiques, les hymnes, le chant, les livres choraux monastiques. Il multiplie les monographies sur les établissements religieux de la région, recherche les croyances populaires du Montalbanais et, sans doute à cette occasion, retrouve la trace des pèlerins de Compostelle. Pratiquement coup sur coup, il publie, en 1898 et 1899, « Le pèlerinage à Compostelle et la confrérie des pèlerins de Mgr saint Jacques de Moissac », « Les chansons des pèlerins de Saint-Jacques » (paroles et musique) et « Sur les chemins de Compostelle, souvenirs historiques, anecdotiques et légendaires ». Selon ses propres termes, il nous fait merveilleusement partager « l'illusion » qu'il a vécue à cette occasion, celle d'un « voyage à travers la France jusqu'à Saint-Jacques de Compostelle », le mot « voyage » étant employé dans l'un de ses vieux sens, celui de « pèlerinage ».

Envoyer l'information concernant cet ouvrage à un ami :


Votre nom 
Celui de votre destinataire 
Votre mail 
Celui de votre destinataire 


Le texte qui sera expédié :

from : [votre email]
to : [mail du destinataire]
objet : [votre nom] vous envoie une information au sujet d'un livre

Cher(e) [nom du destinataire],
[votre nom] pense que vous serez intéressé(e) par l'ouvrage 'Sur les chemins de Compostelle'
Voici le lien pour accéder directement à sa fiche :
href="http://www.atlantica.fr/livre/11219

Cordialement
[Votre nom]

×